Varicosités des membres inférieurs et laser

Les varicosités des membres inférieurs représentent un motif très fréquent de consultation dermatologique, en raison de leur caractère inesthétique.
Les varicosités ou télangiectasies sont la conséquence d’une dilatation des plexus veineux.
Elles sont isolées ou nourries par le reflux d’une veine variqueuse.

De ce fait, elles ne se limitent pas toujours à un simple problème esthétique mais peuvent aussi révéler une atteinte du réseau veineux sous-jacent. Il sera alors nécessaire de traiter la cause avant de traiter la conséquence car la persistance d’une hyperpression pourrait aboutir à un échec du traitement laser ou à une récidive rapide. Par conséquent dans certains cas, le laser ne sera envisagé qu’après traitement en amont des veines d’alimentation par chirurgie et /ou sclérose.
L’examen phlébologique complet et soigneux visant à découvrir une éventuelle insuffisance veineuse est indispensable.

Les LASERS VASCULAIRES répondent à une forte demande de traitement.
Le Dr Fraissinet dispose de deux lasers vasculaires pour traiter les varicosités : le laser Nd YAG et le laser KTP.
Selon l’aspect de vos varicosités (diamètre, couleur rouge ou bleue) elle déterminera le laser adéquat à utiliser.

Déroulement d’une séance laser

Le port de lunettes protectrices des rayonnements laser est obligatoire pendant la séance.

La séance n’est pas douloureuse et ne nécessite pas d’anesthésie locale préalable.

Les impacts laser sont ressentis comme des picotements ou claquements d’élastique.

Précautions Avant / Après

Avant la séance, il ne faut pas appliquer de crème auto-bronzante sur les membres inférieurs et ne pas prendre de médicament photosensibilisant.

La protection solaire (vestimentaire ou par écran 50+ toutes les 2 heures) est indispensable 1 mois avant et 1 mois après la séance.

Dans les jours suivants la séance, une crème cicatrisante est conseillée.

Les suites

Quelques minutes après, une rougeur et un léger gonflement sur le trajet de la zone traitée apparaissent et disparaissent rapidement. De petites croûtes sont possibles. Les hyper ou hypopigmentations sont le plus souvent transitoires et les cicatrices sont rares.

Les résultats sont retardés :

  • Il faut attendre au moins 2 mois, avec le laser KTP, pour voir les résultats.
  • L’amélioration obtenue est meilleure à 3 mois qu’à 2 mois avec le laser Nd Yag.

Rythme des séances

Plusieurs séances sont nécessaires. L’intervalle entre 2 séances sur la même zone sera de 2 à 3 mois, selon le laser utilisé. La maladie veineuse étant évolutive, il est conseillé de refaire du laser à plus ou moins long terme.

Contre-indications

Lésions dermatologiques sur la zone à traiter, phototypes élevés (V et VI), grossesse , allaitement…

Cette page vous a plu ?
Afin de nous aider à vous proposer toujours plus de contenus pertinents, n'hésitez pas à noter cette page
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles

6 votes
Moyennes : 5,00 sur 5
Loading...